Les écoles à l’honneur

Cette rubrique vous permet de suivre les animations réalisées au sein des établissements scolaires

L’asbl Acyres a pour but de chercher les racines de la violence en travaillant différents axes:

Nous partons du principe qu’une personne heureuse est contagieuse, nous travaillons donc également  l’aspect développement du bonheur!

N’hésitez pas à visiter notre page facebook,  Acyres Asbl, https://www.facebook.com/Acyres-Asbl-479854322413465/  elle est mise à jour régulièrement et est alimentée par tellement d’actions des élèves et des enseignants qu’il nous est difficile de tout mettre sur ce site!

Les jeunes se retrouvent face à la réalité des SDF
Suite aux animations réalisées par l’asbl ACYRES sur le mieux vivre ensemble, je suis heureuse d’avoir pu contribuer à cet échange positif !
Les élèves de première secondaire de l’ARC de Chimay ont agit en citoyens responsables et solidaires, ils ont écrit des lettres d’encouragement pour les plus démunis de leur province et ont récolté des vivres et des couvertures, indispensables, pour améliorer le sort des personnes sans abri.

Un grand MERCI aux jeunes, aux familles, à une équipe pédagogique investie et active et à Denis Uvier de solidarités nouvelles !

« Le pouvoir nous l’avons entre nos mains agissons aujourd’hui et demain ! »

Les jeunes se retrouvent face à la réalité des SDFSuite aux animations réalisées par l'asbl ACYRES sur le mieux vivre ensemble, je suis heureuse d'avoir pu contribuer à cet échange positif !Les élèves de première secondaire de l'ARC de Chimay ont agit en citoyens responsables et solidaires, ils ont écrit des lettres d'encouragement pour les plus démunis de leur province et ont récolté des vivres et des couvertures, indispensables, pour améliorer le sort des personnes sans abri.Un grand MERCI aux jeunes, aux familles, à une équipe pédagogique investie et active et à Denis Uvier de solidarités nouvelles !"Le pouvoir nous l'avons entre nos mains agissons aujourd'hui et demain !"#sdf #lesjeunesenactions #solidarite #vivreensemble

Publiée par Acyres Asbl sur Vendredi 7 juin 2019

 

Suite aux animations sur le mieux vivre ensemble à l’école de Petite Chapelle

les enfants prennent le temps de se détendre, de mieux se connaître soi-même afin de découvrir les autres plus sereinement !
Leur slogan, À l’école de Petite Chapelle, la vie est belle💖 !
Les exercices aident pour une meilleure concentration, l’ouverture à soi et au monde

Suite aux animations sur le mieux vivre ensemble à l'école de Petite Chapelle les enfants prennent le temps de se détendre, de mieux se connaître soi-même afin de découvrir les autres plus sereinement !Leur slogan, À l'école de Petite Chapelle, la vie est belle💖 !Les exercices aident pour une meilleure concentration, l'ouverture à soi et au monde

Publiée par Acyres Asbl sur Lundi 25 mars 2019

L’Asbl Acyres est heureuse de collaborer avec l’ensemble des implantations communales pour un si beau projet fédérateur! « Avoir soin de soi et de sa planète »
Merci aux directions et au PO pour l’organisation dynamique qu’ils mettent en place afin de soutenir leurs équipes pédagogiques. La nouvelle Echevine de l’enseignement Jocelyne VAN TONGELEN et Denis Danvoye Bourgmestre ont été très réactifs afin que ce projet puisse commencer aux dates prévues.
Je suis motivée à collaborer de nouveau avec des institutrices extraordinaires!

La presse en parle:

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20181220_01273615/avoir-soin-de-soi-et-de-la-planete?fbclid=IwAR1naQP0wWgr5FcU5lVzKUQL5VRk2DuujscRRJvdOEk_lVUZvKG3D_2ab5A

Informés, sensibilisés et encouragés les élèves deviennent décideurs et acteurs de changements positifs ! A SUIVRE..

Voici les diverses actions développées autour de ce projet:

À l’école communale de Riezes, les élèves ont participé aux animations de l’asbl.
C’est avec plaisir que nous découvrons leur pratique journalière de collations saines pour les maternelles ! Des ateliers culinaires pour les plus grands afin de diversifier l’alimentation !
Ils observent et découvrent différentes sortes de pommes de terre et de fraises et cultivent leur potager avec dextérité !

À l'école communale de Riezes, les élèves ont participé aux animations de l'asbl.C'est avec plaisir que nous découvrons leur pratique journalière de collations saines pour les maternelles ! Des ateliers culinaires pour les plus grands afin de diversifier l'alimentation !Ils observent et découvrent différentes sortes de pommes de terre et de fraises et cultivent leur potager avec dextérité !

Publiée par Acyres Asbl sur Lundi 1 avril 2019

A Virelles, suite aux animations de l’asbl sur le mieux vivre ensemble pour la planète, les enfants de maternelle vivent l’apprentissage des ateliers culinaires régulièrement et favorisent les fruits en collations.
Les élèves de 1,2 et 3e primaires ont décidé de manger des fruits et légumes 4 X par semaine lors des collations.
L’enseignante les soutient sans obligation et les enfants se tiennent à leurs décisions ! FÉLICITATIONS !
les enfants de 4,5 et 6 primaires favorisent aussi les bonnes collations et les gourdes

Tous envisagent un jardin et un compost.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, table et intérieur  L’image contient peut-être : personnes assises, table et intérieur

L’image contient peut-être : personnes assises, écran et intérieur Quelle émotion intense !
Écoutons ces enfants chanter
Pour respecter notre terre et pouvoir s’aimer !
Merci aux enfants et à Madame Sabrina de l’école maternelle de Virelles.

Quelle émotion intense !Écoutons ces enfants chanterPour respecter notre terre et pouvoir s'aimer !Merci aux enfants et à Madame Sabrina de l'école maternelle de Virelles.

Publiée par Acyres Asbl sur Vendredi 22 mars 2019

l’école communale de Baileux qui grâce aux collations saines a relevé le défi DE « 0 DECHET »! Les élèves vont aller encore plus loin en réalisant un compost.
FÉLICITATIONS à l’équipe pédagogique, aux enfants et aux parents. Ce projet fédérateur fonctionne grâce à la collaboration de tous !

Aucune description de photo disponible.

Les élèves de l’école communale de Forges sont solidaires pour diminuer les déchets et se nourrir sainement.

Ils souhaitent également devenir responsables pour l’énergie et l’économie de l’eau !

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et table
L’image contient peut-être : personnes assises, table, salon et intérieur
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur
 L’asbl Acyres est vraiment heureuse de pouvoir participer à de si beaux changements !

À l’école de Lompret les institutrices, les élèves et les parents sont motivés à agir pour la planète !
Les adultes soutiennent les idées des enfants à savoir:
-Venir deux jours par semaine avec des collations 0 dechet.
-Les mouchoirs en tissus ont retrouvé leur utilité et les mouchoirs en papiers sont boudés !
-Les gourdes sont utilisées avec plaisir
La découverte de la nature est au cœur de la pédagogie. Le rapport au socle de compétences est pratiqué avec une si belle dextérité !

L’image contient peut-être : une personne ou plus, écran et intérieurL’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, écran et intérieur

À l’arc maternelle de Chimay les élèves sont sensibilisés chaque semaine durant toute l’année par les animations du mieux-vivre ensemble de notre asbl.
Nous développons la découverte des différents PATRIMOINES, santé, culturel, naturel…
Ils vivent le moins de déchets et les collations saines chaque jour mais aujourd’hui grâce à leurs institutrices dynamiques et motivées les enfants ont vécu une expérience scientifique importante en réalisant leur produit de nettoyage naturel !
Le matin ils ont été sensibilisés sur l’importance de diminuer les déchets et l’après-midi ils sont passés à l’action !

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, table et intérieur

À l’école communale de Chimay. Les élèves et les institutrices décident d’agir pour mieux vivre et diminuer les déchets ils ont décidé :
-De venir avec des boîtes réutilisables
-D’avoir de bonnes collations saines
-Les maternelles organisent de bons déjeuners
-Réaliser des semis
grâce au recyclage

A  l’école de Villers la tour et les enseignants utilisent des boîtes réutilisables et des gourdes pour éviter les déchets.
Ils vont planter et observer l’évolution des légumes pour mieux comprendre la nature et ses besoins !

À l’école communale de Bailievre, les élèves encouragés par l’équipe pédagogique ont décidés d’agir pour mieux vivre !
Ils organisent:
-Une journée planète en collaboration avec les parents le 25 mai
-Une fois semaine une collection saine apportée par les institutrices
-Des plantations au jardin

 Les élèves de la classe de Madame Sophie de l’école communale de Bourlers ont pris conscience de l’impact négatif de leurs déchets depuis un mois ils ont diminué leur quantité de 80% FÉLICITATIONS !

L’Eco EUROS

Par L’Eco Consommation
Pour L’Eco Dépendance !
Dans les écoles communales de Chimay les enfants sont informés pour développer leur esprit critique et agir solidairement pour leur planète et leur bien-être ! Les animations de l’asbl Acyres encouragent les enfants à être moins dépendants de la surconsommation !
Ils prennent des décisions pour devenir acteurs responsables de changements positifs grâce à des équipes pédagogiques FORMIDABLES et un PO actif

 
Grâce à une organisation communale active et à des équipes pédagogiques dynamiques les élèves de toutes les écoles communales de Chimay participent aux animations de l’asbl Acyres pour le mieux-vivre ensemble et pour une planète respectée !
Informés, sensibilisés et encouragés les élèves deviennent décideurs et acteurs de changements positifs ! A SUIVRE…
L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur  L’image contient peut-être : une personne ou plus

L’école à gagné une serre, les enfants vont pouvoir planter, observer et mieux comprendre la nature !
Les élèves vont aussi réaliser un jardin portable par enfant
Ils envisagent de construire des jeux sans plastique !
Ensemble, ils ont échangé communiqué, argumenté et décidé ENSEMBLE !

À l'ecole communale de Saint Rémy, les élèves ont été sensibilisés par les animations de l'asbl et grâce à leur imagination, ils vont transformer les pots de yaourt en œuvre d'art afin de diminuer les déchets. Pour éviter le gaspillage alimentaire ils vont créer des affiches "petite, moyenne ou grande faim".L'école à gagné une serre, les enfants vont pouvoir planter, observer et mieux comprendre la nature !Les élèves vont aussi réaliser un jardin portable par enfantIls envisagent de construire des jeux sans plastique !Ensemble, ils ont échangé communiqué, argumenté et décidé ENSEMBLE !

Publiée par Acyres Asbl sur Mercredi 20 mars 2019

La philosophie de l’asbl Acyres est d’encourager nos jeunes à devenir acteurs de changements positifs ! Nous n’imposons rien et les encourageons à prendre des décisions.
Nous les soutenons grâce aux équipes pédagogiques ! A l’école communale de Forges les élèves souhaitent mieux comprendre le tri correct des déchets et consommer un fruit et/ou un légume par semaine, de venir avec une gourde et une boîte à collations.
Ils désirent également réaliser un potager et un compost et devenir responsables pour l’énergie et l’économie de l’eau !

La philosophie de l'asbl Acyres est d'encourager nos jeunes à devenir acteurs de changements positifs ! Nous n'imposons rien et les encourageons à prendre des décisions.Nous les soutenons grâce aux équipes pédagogiques ! A l'école communale de Forges les élèves souhaitent mieux comprendre le tri correct des déchets et consommer un fruit et/ou un légume par semaine, de venir avec une gourde et une boîte à collations.Ils désirent également réaliser un potager et un compost.

Publiée par Acyres Asbl sur Mardi 19 mars 2019

A l’école communale de Forges, les enfants sont sensibilisés pour mieux trier les déchets !
Les enfants apprennent en chantant !!
Écoutons et regardons !

Suite aux animations "mieux vivre ensemble" de l'asbl, à l'école communale de Forges, les enfants sont sensibilisés pour mieux trier les déchets !Les enfants apprennent en chantant !!Écoutons et regardons !La suite de leurs actions sera publiée dans la journée !

Publiée par Acyres Asbl sur Mardi 19 mars 2019

Avec l’équipe enseignante et les élèves de l’école communale de L’Escaillère qui organisent des collations saines de manière pédagogique !
-3 x semaine les élèves de maternelle réalisent de la soupe pour la collation de tous !
-1 x semaine une collation collective par classe est organisée de manière fédératrice
-1 x semaine les élèves sont valorisés si la collation en provenance de la maison est SAINE !
Le recyclage est présent et les déchets deviennent presque inexistants !!
Et grâce au soutien du PO ils vont pouvoir réaliser un compost qui servira pour leurs plantations

Aucune description de photo disponible.      Aucune description de photo disponible.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et table       L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises

À l’école de Lompret les institutrices, les élèves et les parents sont motivés à agir pour la planète !
Les adultes soutiennent les idées des enfants à savoir:
-Venir deux jours par semaine avec des collations 0 dechet.
-Les mouchoirs en tissus ont retrouvé leur utilité et les mouchoirs en papiers sont boudés !
-Les gourdes sont utilisées avec plaisir
La découverte de la nature est au cœur de la pédagogie. Le rapport au socle de compétences est pratiqué avec une si belle dextérité !

L’image contient peut-être : une personne ou plus, écran et intérieur

À l’école communale de Chimay. Les élèves et les institutrices décident d’agir pour mieux vivre et diminuer les déchets ils ont décidé :
-De venir avec des boîtes réutilisables
-D’avoir de bonnes collations saines
-Les maternelles organisent de bons déjeuners
-Réaliser des semis
grâce au recyclage

À l'école communale de Chimay. Les élèves et les institutrices décident d'agir pour mieux vivre et diminuer les déchets ils ont décidé :-De venir avec des boîtes réutilisables-D'avoir de bonnes collations saines-Les maternelles organisent de bons déjeuners-Réaliser des semisgrâce au recyclage

Publiée par Acyres Asbl sur Jeudi 14 mars 2019

Les élèves de l’école de Villers la tour et les enseignants utilisent des boîtes réutilisables et des gourdes pour éviter les déchets.
Ils vont planter et observer l’évolution des légumes pour mieux comprendre la nature et ses besoins !

Grâce au souhait du PO des écoles communales de Chimay de développer le bien-être des enfants et suite aux animations de l'asbl, les élèves de l'école de Villers la tour et les enseignants utilisent des boîtes réutilisables et des gourdes pour éviter les déchets.Ils vont planter et observer l'évolution des légumes pour mieux comprendre la nature et ses besoins !

Publiée par Acyres Asbl sur Mercredi 13 mars 2019

À l’école communale de Bailievre, les élèves encouragés par l’équipe pédagogique ont décidés d’agir pour mieux vivre !
Ils organisent:
-Une journée planète
-Une fois semaine une collection saine apportée par les institutrices
-Des plantations au jardin

À l'école communale de Bailievre, les élèves encouragés par l'équipe pédagogique ont décidés d'agir pour mieux vivre !Ils organisent:-Une journée planète en collaboration avec les parents le 25 mai -Une fois semaine une collection saine apportée par les institutrices-Des plantations au jardin

Publiée par Acyres Asbl sur Mercredi 13 mars 2019

 

 Les élèves de la classe de Madame Sophie de l’école communale de Bourlers ont pris conscience de l’impact négatif de leurs déchets depuis un mois ils ont diminué leur quantité de 80% FÉLICITATIONS !

Les élèves de la classe de Madame Sophie de l'école communale de Bourlers ont pris conscience de l'impact négatif de leurs déchets depuis un mois ils ont diminué leur quantité de 80% FÉLICITATIONS !

Publiée par Acyres Asbl sur Mardi 12 mars 2019

Le harcèlement vu autrement !

Suite à une très chouette collaboration entre l’asbl Acyres une équipe pédagogique motivée et des élèves extraordinaires de l’enseignement secondaire spécialisé L’heureux abri de Momignies nous vous proposons cette vidéo de sensibilisation.

Le harcèlement vu autrement ! Suite à une très chouette collaboration entre l'asbl Acyres une équipe pédagogique motivée et des élèves extraordinaires de l'enseignement secondaire spécialisé L'heureux abri de Momignies nous vous proposons cette vidéo de sensibilisation.#harcelement #violencealecole

Publiée par Acyres Asbl sur Jeudi 28 février 2019

Le harcèlement est violent !

Certains l’ont connu, sans l’avoir voulu !
Les jeunes de L’heureux abri secondaire souhaitent sensibiliser un grand nombre grâce à cette vidéo, l’asbl Acyres est heureuse d’avoir pu participer à ce projet, merci à l’équipe pédagogique.

Le harcèlement est violent !Certains l'ont connu, sans l'avoir voulu !Les jeunes de L'heureux abri secondaire souhaitent sensibiliser un grand nombre grâce à cette vidéo, l'asbl Acyres est heureuse d'avoir pu participer à ce projet, merci à l'équipe pédagogique.

Publiée par Acyres Asbl sur Jeudi 28 février 2019

Suite aux animations bien-être de l’asbl ACYRES les élèves de l’école des Frontières de Cul des Sarts

vivent la détente individuelle et collective pour mieux vivre ENSEMBLE !

Suite aux animations bien-être de l'asbl ACYRES les élèves de l'école des Frontières de Cul des Sarts vivent la détente individuelle et collective pour mieux vivre ENSEMBLE !

Publiée par Acyres Asbl sur Mardi 26 février 2019

Suite aux animations de l’asbl Acyres et grâce à une équipe pédagogique dynamique et encourageante, les élèves de maternelle de L’ARC de Chimay ont décidés STOP à NOS déchets, réfléchissons à nos collations et grâce aux parents nous pouvons changer notre manière de consommer !

Suite aux animations de l'asbl Acyres et grâce à une équipe pédagogique dynamique et encourageante, les élèves de maternelle de L'ARC de Chimay ont décidés STOP à NOS déchets, réfléchissons à nos collations et grâce aux parents nous pouvons changer notre manière de consommer !

Publiée par Acyres Asbl sur Vendredi 22 février 2019

STOP aux déchets !
Suite aux animations de l’asbl Acyres et grâce à une équipe pédagogique dynamique et responsable, les élèves de maternelle de L’ARC de Chimay, ont pris conscience de la planète et de l’impact des déchets, en un jour ou une semaine c’est déjà trop ! Ils décident d’agir car dans cet établissement les enfants sont sensibilisés et encouragés à devenir responsables, décideurs et acteurs depuis le plus jeune âge !

STOP aux déchets !Suite aux animations de l'asbl Acyres et grâce à une équipe pédagogique dynamique et responsable, les élèves de maternelle de L'ARC de Chimay, ont pris conscience de la planète et de l'impact des déchets, en un jour ou une semaine c'est déjà trop ! Ils décident d'agir car dans cet établissement les enfants sont sensibilisés et encouragés à devenir responsables, décideurs et acteurs depuis le plus jeune âge !

Publiée par Acyres Asbl sur Vendredi 22 février 2019

L’asbl Acyres toujours présente à Rance !

Les élèves ont présenté leur vidéo de sensibilisation sur le mieux vivre ensemble à 400 personnes.
La solitude comblée grâce à l’amitié !
Nous avons le choix regarder et se détourner ou agir, regardons ce que les enfants ont décidé

L'asbl Acyres toujours présente à Rance !Les élèves présentent leur vidéo de sensibilisation sur le mieux vivre ensemble à 400 personnes.La solitude comblée grâce à l'amitié !Nous avons le choix regarder et se détourner ou agir, regardons ce que les enfants décident

Publiée par Acyres Asbl sur Samedi 23 mars 2019

L’asbl ACYRES est heureuse de collaborer avec l’équipe pédagogique de Rance

qui travaille le mieux-vivre ensemble toute l’année. Les élèves de 6 primaire, suite aux animations, ont analysé le phénomène du harcèlement. Ils ont bénéficié des conseils avisés de Nathalie Bruyr journaliste professionnelle et ont réalisé cet article fort intéressant!

Le harcèlement ça s’arrête quand ?

Malgré les nombreuses démarches mises en place, on constate que le harcèlement est toujours bien présent.
Les élèves de 6 ème année se sont informés sur ce sujet.

C’est quoi le harcèlement ?

Le harcèlement intimide et rabaisse une personne de façon répétitive et constante. Il fait que sa victime se sente mal. Le harceleur nuit donc à la confiance en soi de la personne ciblée.
Où survient-il ?
Le harcèlement survient généralement hors de la présence d’adultes, dans des lieux où il y a un manque de surveillance : cours d’école, couloirs, vestiaires, …mais aussi sur les réseaux sociaux (lieux virtuels). Le harceleur peut être seul avec sa victime mais très souvent il est entouré de personnes qui n’ont aucune autorité sur lui. Ces témoins le rendent plus fort, plus confiant par leur présence silencieuse.

Comment y faire face ?

Quand on est harcelé, en premier lieu, il faut avoir le courage de le dénoncer à une personne de confiance (proche, instituteur, ami, …).
On peut également adopter la position de l’arbre (se tenir droit, montrer que l’on n’a pas peur).
Et enfin, grâce à Madame De Wee, nous avons mis en place des fiches de conciliation qui permettent de cerner le problème et d’en trouver des solutions.
Quel est le but du harceleur ?
Le but du harceleur est de se rendre intéressant en humiliant sa victime et en se valorisant par les rires et les encouragements des témoins.
Le harceleur sait à qui il peut s’en prendre.
La plupart du temps il utilise des menaces pour faire taire sa victime (ex : si tu le dis, je te frappe, j’empoisonne
ton chien, …)
Le harceleur agit de la sorte car il a peut-être lui-même été victime ou vit éventuellement une situation familiale difficile.

Quels sont les types de harcèlement ?

Il existe différents types de harcèlement :
-le harcèlement verbal consiste à donner des surnoms, des moqueries et des insultes.
-le harcèlement physique porte sur de la violence (ex : coup de pied, coup de poing, …)
-le harcèlement relationnel ou social est le fait d’humilier devant un public en faisant circuler des fausses rumeurs dans le but d’exclure la victime du groupe.
-le cyberharcèlement intimide sa victime sur les réseaux sociaux.

Si quelqu’un se faisait harceler, tu l’aiderais comment ?

Voici quelques conseils pour venir en aide à une personne harcelée :
-la consoler, la rassurer en allant le dire à une personne de confiance (un adulte).
-lui expliquer comment prendre la position de l’arbre pour qu’il ne se sente pas trop faible.
-rester à ses côtés lorsque la situation dégénère.
-le défendre et ne pas le laisser seul quand ça ne va pas.
-aller voir le harceleur avec un adulte ou à plusieurs en lui faisant comprendre que ce qu’il fait est grave.
-parler à un ami de l’intimidateur pour qu’il essaye de le stopper.
Les élèves de 6ème année de l’école communale de Rance

La solidarité n’a pas de frontière!
L’asbl Acyres a lancé un appel à la solidarité pour soulager nos amis SDF.  Deux écoles ont répondu à cet appel, l’école communale de Sivry et l’Athénée primaire de Chimay!

Ce matin Denis Uvier animateur pour «solidarités nouvelles» est venu à Chimay, les élèves de l’Athénée l’ont aidé à charger la généreuse récolte de vivres organisée par l’école de Sivry. Merci aux enseignants, aux enfants et aux parents!

L’image contient peut-être : 8 personnes, personnes souriantes, personnes debout, enfant et plein air

A L’Athénée primaire de Chimay, nous avons invité Denis Uvier pour étoffer une belle action citoyenne

Ce matin, j’ai vécu un moment vraiment intense en émotions! Je suis heureuse d’avoir pu rencontrer Denis Uvier de l’asbl « solidarités nouvelles » et de participer à une MERVEILLEUSE animation de sensibilisation sur la vie de nos semblables qui ont moins de chance que nous et qui vivent ou survivent dans la rue! A quelques jours de noël, fête d’Amour et de partage j’ai assisté à un mouvement solidaire EXTRAORDINAIRE! Encore merci à l’équipe pédagogique de l’Athénée de Chimay, aux enfants et aux parents pour avoir aider ces personnes à braver le froid!

Chimay: de la rue à l’école, le témoignage d’un ancien SDF

Madame Bastin, Madame Demonté et Madame Cousot de l’ARC, ont pu étendre le bonheur à une autre asbl « sourire d’enfants », en offrant des jouets qui feront naître un sourire sur les lèvres des enfants dont la famille se retrouve en situation précaire.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes debout, chaussures, enfant et intérieur

Il faut dire que les enfants de L’ARC sont motivés toute l’année à travailler leur esprit critique et solidaire, cette année ils ont réfléchi sur comment diminuer les déchets au sein de leur école, comment mieux s’alimenter et  comment mieux vivre ensemble.

A l’école communale de Rance,

Les enfants et l’équipe pédagogique s’investissent chaque jour pour l’épanouissement des enfants dès le plus jeune âgeL’image contient peut-être : 8 personnes, personnes souriantes, personnes assises et enfant

Ils créent des vidéos et des panneaux de sensibilisations afin de pouvoir proposer leurs idées sur les réseaux sociaux et pouvoir aider d’autres enfants.

Le harcèlement mortellement décevant

Ils mettent leurs émotions en poèmes

A l’école de la communauté française fondamentale de Momignies,

Les élèves travaillent sur les différences qui peuvent être trompeuses, leur impact sur les relations et aussi l’estime de soi!  Ils préparent un magnifique spectacle prévu le 11 mai au centre culturel de Momignies

L’image contient peut-être : une personne ou plus
les perles correspondent à une qualité personnelle

A l’Heureux abri de Momignies,

Les élèves ont pu s’exprimer au sein de leur groupe classe,  et développer des techniques pour la recherche de solutions lors de conflits.  Pour ces élèves au passé bien triste et lourd à porter, c’est une étape importante pour une meilleure communication et le mieux-vivre ensemble.  Les résultats positifs ont motivé l’équipe à demander le second module pour l’année prochaine.  Les enseignantes sont formidablement humaines et pédagogues et continuent tout au long de l’année à développer des techniques positives pour le vivre ensemble!

A l’Athénée de Beaumont, les enfants de maternelle et leurs institutrices ont participé au module sur les émotions et sur comment gérer les conflits.

L’équipe au complet participe à développer une philosophie de bien vivre ensemble, les surveillantes ont donc participé aux ateliers afin de pouvoir motiver les enfants à gérer les conflits sans violence lors de leurs repas et des récréations.  La direction nous a fait part de son souhait d’étendre les animations aux primaires dès l’année prochaine.

A l’école communale de Sivry,

A l’école de Sivry les plus jeunes comme les plus âgés, tous unis pour chercher des solutions au coeur des émotions et pour vivre solidaires!
Leur spectacle du 1 décembre  (réalisé au centre culturel de Sivry) sur les émotions amène le public à réfléchir à comment bien vivre ensemble.

Les élèves et leur professeurs ont travaillé divers thèmes cette année:  

  • Comment se faire un esprit critique en comprenant la différence entre information et communication
  • Aller au delà des apparences qui peuvent être trompeuses
  • Comment agir en réalisant des vidéos de sensibilisation…

Le harcèlement 

Autre enfants, autres idées:

Consommons local!

Les élèves aimeraient promouvoir le respect de la nature

 

Après toutes ces sensibilisations et ces réflexions!

Ensemble parents et enfant se sont unis pour vivre un réel mouvement solidaire. 

Leur récolte de vivres pour nos amis SDF, fera tellement d’heureux. les membres de l’asbl Acyres sont  encore plus motivés, grâce à une si belle collaboration.

A l’Athénée de Binche,

les élèves de maternelle et de primaire ont participé au module pour découvrir et gérer les émotions afin de mieux communiquer sans violence et développer un esprit critique et solidaire.  L’équipe enseignante est vraiment motivée et performante à continuer le travail sur ce sujet, ce un projet sera étalé sur trois années.

 

A l’école primaire Sainte Chrétienne de Chimay,

Quel BONHEUR de collaborer pour mieux communiquer et pouvoir s’exprimer!

A Sainte Chrétienne primaire, Isabelle De Wee  a pu travailler avec une équipe et des enfants EXTRAORDINAIRES!

Les enfants autistes ont communiqué plus facilement grâce à l’art et aux animations interactives, une exposition a été proposée fin juin aux parents.

A l’école maternelle de l’athénée de Chimay, Isabelle De Wee a travaillé au soutien de l’encadrement différencier avec une équipe pédagogique très active!

Les enfants ont pu  s’exprimer de différentes manières, des animations ludiques ont permis aux élèves de découvrir les émotions et de mieux les comprendre afin de pouvoir les gérer plus facilement.

Ils ont aussi découvert la musique classique, différents compositeurs, ils  ont peint sur Chopin, ils ont ri sur Tchaïkosky et ont pu découvrir la relaxation et le yoga afin de développer un esprit sain dans un corps sain!

Les parents ont pu participer le 12 juin, au sein de l’établissement à différents ateliers intergénérationnels avec leur enfant.  L’expérience a été vraiment très positive.

 

L’asbl Acyres est heureuse d’avoir pu collaborer cette année encore avec les élèves et l’équipe pédagogique de l’école de Petite Chapelle.

Nous avons travaillé l’art abstrait pour comprendre que les apparences peuvent être trompeuses et générer des conflits.
Les enfants ont illustré des livrets sur l’histoire du clou (en rapport à la colère) en utilisant 12 techniques différentes.
Ils ont créé une vidéo «notre impact sur terre».  Vous pouvez la télécharger en cliquant sur ce lien :

Petite Chapelle 2017-2018

Et réalisé des oeuvres artistiques à la manière de… tout en mettant en exergue l’amitié et la complémentarité. Une exposition était ouverte au public ce mardi 26 juin.
MERCI à tous pour ce moment exceptionnel!

 

Après une collaboration de deux années entre l’ASBL ACYRES et l’Ecole Communale de Sivry 

Pour mieux vivre ensemble sans violence, les réalisations artistiques et les livres de contes des élèves sont exposés au Château de Chimay aux côtés des oeuvres de Thierry Bosquet.

Venez nombreux visiter cette magnifique exposition ce mardi 26 et mercredi 27 juin !
Merci du fond du coeur aux Princes de Chimay pour l’encouragement EXTRAORDINAIRE, accordé à nos enfants.
Félicitations à l’équipe pédagogique et aux élèves!

A l’école Sainte Chrétienne secondaire, les élèves et les professeurs ont mis en exergue les freins au bonheur, les ont transformés en force et ont cherché des solutions!

les élèves ont réalisé un dessin animé mettant en scène le mariage.

D’autres ont travaillé sur  la thématique de « la violence conjugale, et de ses solutions »

Ils ont organisé un micro-trottoir

Un groupe classe a réalisé une capsule vidéo dont le scénario parle  d’un enfant en souffrance suite au fait qu’il est témoin des coups portés à sa mère par son père.  Le juge va écouter chaque partie et proposer au père une thérapie.

Deux groupes ont voulu témoigner de leur vécu dans un contexte de violences conjugales et de leur souffrance à travers des vidéos.  Afin de créer des supports de sensibilisation qui seront utilisés lors de diverses conférences et/ou réunions-débats abordant, les problèmes de violences intraconjugales et scolaires, ainsi que la notion de l’autorité parentale.

D’autres ont écrit une lettre ouverte expliquant les souffrances qu’un enfant peut vivre suite aux violences conjugales afin qu’elle soit lue publiquement.

Ils ont aussi participé à étoffer un jeu didactique amenant à chercher des solutions, ce matériel est utilisé lors de ces conférence donnée dans les écoles en collaboration avec l’ASBL ACYRES et Sophie Manise, avocate, médiatrice familiale agréée et membre de la Commission pluridisciplinaire jeunesse de Dinant. Elle pratique essentiellement le droit familial et est en constante recherche de solutions alternatives à la procédure judiciaire ou complémentaire, ayant pour objectif l’intérêt des familles et plus particulièrement des enfants.

Pour la concrétisation de ces productions, un échange et des débats d’opinions ont été organisés.

Les jeunes de deuxièmes secondaires du collège Saint Joseph de Chimay, ont développé leur esprit citoyen en s’intéressant à leurs patrimoines, régional, social, économique architectural et personnel.

Afin de leur donner la liberté des choix, ils ont appris à s’informer correctement avec des techniques expliquées par une journaliste professionnelle.  Comment trouver les bonnes sources n’est pas toujours simple !

Ils ont fait une recherche sur leur région, les difficultés sociales ainsi que sur les ressources et les richesses.

Ils se sont interrogés sur leurs envies, leurs besoins et leurs ressources afin de pouvoir faire un choix pour leurs apprentissages

Ils se sont documentés sur les études à suivre pour atteindre leur objectif professionnel.

 

Ils ont matérialisé leurs réflexions par une maquette de la ville du mieux vivre ensemble.

 

 

Pour cette réalisation ils se sont posé beaucoup de questions.

 

 

Exemples :

Qui suis-je, quelles sont mes envies, qu’ais-je envie de garder qui existe aujourd’hui, comment transformer ce qui ne me plaît pas ?

Quel bâtiment mettre ?

Professionnellement, si je veux être kiné pourrais-je aussi être utile à la cause animale et comment ?

Au fur et à mesure des constructions, des questions supplémentaires se sont révélées et des évidences aussi, comme d’assembler des villes créées individuellement pour un monde meilleur.

Regardons leurs constructions, ces jeunes sont notre présent et notre avenir !

Comment voient-ils le MONDE?

Qui suis-je, quelles sont mes envies, qu’ais-je envie de garder qui existe aujourd’hui,

comment transformer ce qui ne me plaît pas ?

 

Quel bâtiment mettre ?

 

Regardons leurs constructions, ces jeunes sont notre présent et notre avenir !

Suite à toutes ces réflexions les jeunes ont pensé, organisé et réalisé des actions citoyennes le 15 mars 2016.  Ils ont partagé leur potentiel au profit de leur région.
La presse en parle :

La presse en parle :

http://www.lavenir.net/cnt/dmf20180315_01140487/college-de-chimay-a-la-rencontre-des-refugies-politiques

Collège de Chimay: à la rencontre des réfugiés politiques

Home Régions Entre-Sambre-et-Meuse Chimay – 15/03/2018 à 23:59 – Jean-Luc HENRARD – L’Avenir

Depuis décembre dernier, environ 135 élèves de 2e secondaire du collège Saint-Joseph de Chimay sont sensibilisés à divers thèmes de société: l’esclavagisme, les prisons, la pollution de l’eau, les boîtes à bébé… Avec l’aide de professeurs et de l’ASBL Acyres (Aide Citoyenneté Responsable Active Participative et Sans violence), les jeunes ont réfléchi à ces problématiques, ont écouté des témoignages et ont appris à s’informer correctement et à bonnes sources sur ces sujets.

Un enseignement vivant et motivant est positif pour que les enfants  s’épanouissent  professionnellement dans le futur.
En primaire à Chimay:
Les élèves de Madame Bastin de l’Athénée primaire de Chimay l’ont bien compris et l’ont écrit dans un article à la manière d’un journaliste!

Lisons-les:

Technokids  

Une visite instructive

En ce début d’année , les élèves de 6ème année sont allés à Technochampus.

Qu’est-ce que Techocampus ?

Technocampus est un centre de formation situé sur 3 sites différents :

à Gosselies pour découvrir la plasturgie où les enfants peuvent fabriquer eux-mêmes leur gobelet en manipulant des machines programmées en usine. Ils dirigeront également un laser pour graver leur propre porte-clé.

à Mons pour la pneumatique où les enfants construiront une série de mécanismes fonctionnant grâce à la pneumatique.

 à Strepy pour apprendre à souder.

Sur chaque site, la microsoudure sera également enseignée lors de la réalisation d’un dé électronique.

Grâce à ces manipulations, les enfants de 10 à 14 peuvent découvrir différents métiers technologiques et scientifiques par des activités pratiques.

Cette journée a pour but de susciter des vocations auprès des enfants.

Cette journée a pour but de susciter des vocations auprès des enfants.

Ces jeunes élèves de l’Athénée abordent également le patrimoine et ses  diverses formes.

Pour rappel cette année l’asbl Acyres a pu collaborer avec l’équipe pédagogique et leurs élèves à la découverte du Château de Chimay.  Avec son patrimoine historique culturel et architectural.

Une découverte  du patrimoine économique a aussi été réalisée par la visite de technokids et par le biais de cet article (ci-dessus).

Un autre doux souvenir est la pratique de la permaculture qui met en exergue le besoin de conscientisation de  notre patrimoine agricole et santé.

Une problématique rencontrée est la séparation entre le « monde des parents et des enfants » ce qui peut provoquer des ruptures de dialogues.  

L’asbl organise donc des animations qui permettent la rencontre des générations.

L’asbl Acyres, est donc  fière d’avoir collaboré avec l’école communale de Baileux pour créer et vivre un moment de partage intergénérationnel extraordinaire étoffé d’échanges de compétences, entre parents et enfants! L’équipe pédagogique a proposé des ateliers d’apprentissage actifs ouverts aux familles. Diminuer la pauvreté relationnelle est un objectif pour l’asbl Acyres, atteint hier avec succès!

    

Un autre problème est le harcèlement, nous le travaillons donc de manière à encourager les enfants à être acteurs de leurs solutions

Harceler peut tuer!


Les élèves de Monsieur Toussain de l’Athénée royal de Chimay continuent à travailler la communication pour la non-violence! Ils ont analysé la différence entre l’information et la communication, ont pu se rendre compte de l’impact des médias sur les comportements et ont décidé de créer leurs propres slogans. 

Nous observons constamment ce qui influence le comportement et les réactions de nos enfants.

  • En primaire : nous favorisons  la découverte de soi et développons la curiosité envers les autres. Nous travaillons l’effet boomerang en découvrant le monde à travers divers pays pour mieux revenir chez nous. Nous aidons les jeunes à vivre une école en transition, pour et avec eux, en citoyens actifs.

Nous cherchons à comprendre les influences tant au Sud qu’au Nord et à l’impact que cela peut produire sur nos manières de consommer et d’agir.

Suite aux animations, les élèves de Madame Mylène de l’école de Baileux ont travaillé sur la thématique de l’essentiel humain. Pour eux, pour les habitants des pays du Nord et pour ceux du Sud! Amusement, découvertes et apprentissage, le tout en images

Étape 1 : Découvrons l’essentiel humain pour nous-mêmes et définissons-le grâce à un débat.

Nous écrivons ce que nous pensons indispensable pour vivre, suite aux réflexions aux échanges et aux analyses nous décidons de réduire nos besoins vitaux

Etape 2:  Comparons l’essentiel pour les enfants des pays du Nord et pour les enfants des Pays du Sud, grâce à un Power Point.

Classons les étiquettes représentant « l’essentiel humain » au Nord et au Sud

                    

Etape 3: Cherchons le véritable essentiel humain, ce que chaque être humain a réellement besoin pour ne pas mourir!

                                           

 

Les apparences trompeuses peuvent occasionner des conflits:

Les élèves de Madame Joëlle de la première à la troisième année primaire de l’école de Villers la Tour ont pu le constater, une phrase peut être perçue et illustrée de différentes manières éveillant des émotions diverses en fonction de chacun!

                                                                                                                                                                                                                                                                     

Ce qui peut déclencher des conflits, ils ont donc décidé de rechercher des solutions pour mieux vivre ensemble!

 

Observons leur vidéo:

 

L’impact des médias et de l’information est important:

Madame Stéphanie et ses élèves ont travaillé cette thématique avec beaucoup d’humour!

Ensemble ils soulignent l’impact des médias et de l’information sur les enfants! Sujet important traité pourtant avec beaucoup d’humour. Envie de rire venez voir leur film le 2 décembre 2017 à l’école.

Écrire, s’exprimer et s’amuser, quels plaisirs!

Les racines des enfants sont aussi dans leur milieu familial.

Suite aux animations  sur le mieux-vivre ensemble, les élèves de Madame Laurence de l’école de Sivry abordent les émotions et les mécanismes engendrés par la dynamique familiale, à travers un récit commun, visionnons un extrait de leur vidéo

Vous pouvez venir visionner la suite de cet extrait à l’école le 2 décembre 2017

La collaboration avec les enfants de maternelles est extraordinaire.  Nous collaborons pour développer l’identification des émotions, cette étape est indispensable dans la gestion de leurs réactions!

Madame Sandrine de l’école communale de Sivry partage sa méthode avec générosité.  Comment aider les enfants d’accueil et de de première maternelle à bien identifier les émotions:

  •                      tri de photos représentant les 4 émotions
  • émotions en musique
  • écoute des 4 musiques, correspondance avec les 4 émotions
  • association geste/émotion
  • jeu : quand on entend la musique, on identifie l’émotion et on reproduit le geste.
  • Réalisation d’une horloge des émotions individuelle
  • Histoire du clou
  • Vécu :
  • Découverte de la clôture en carton (photo 1)
  • Nous disons une méchanceté à notre escargot en peluche 
  • et nous plantons à chaque fois un clou dans la clôture
  • Nous disons pardon à l’escargot et nous retirons les clous
  • Observation de la clôture prête
  • Illustration :
  • Avec des images concrètes
  • Avec les œuvres abstraites
  • Création d’un coin pour gérer les émotions
  • Contenu du coin
  • Une horloge des émotions, on tourne la flèche pour désigner l’émotion ressentie
  • Des petits doudous pour se consoler et des boîtes pour ranger les doudous perso
  • Des bouteilles antistress contenant des paillettes (style boule à neige)
  • Des feuilles et des crayons pour dessiner
  • Des morceaux de carton à mordre (enfant mordeur)
  • La barrière de l’histoire du clou dans laquelle on plante un clou en cas de colère

À venir : des balles antistress

Suite aux animations avec l’asbl ACYRES sur le mieux-vivre ensemble, Madame Fabienne de l’école communale de Sivry, développe chez ses élèves de troisième maternelle, la compréhension de la lecture, l’expression et l’écoute de chacun lors de débat ainsi que la recherche d’identification des émotions grâce à l’art abstrait!

Un même visuel éveille des émotions différentes.  Dès lors comment créer une histoire commune en respectant chaque membre du groupe et sans violence.  Madame Véronique relève le défi avec ses élèves de deuxième maternelle de l’école de Sivry.

Regardons un extrait:

 

L’asbl ACYRES, propose des animations de recherches de solutions lors de conflits.

Monsieur Nicolas et ses élèves de l’école de la communauté française de Momignies créent des scénarios en s’inspirant du vécu journalier, par la suite cette technique sera développée à l’école pour les recherches de solutions positives et sans violence!

Lisons-les:

A l’école de Momignies, Jean-Marc, Rémy, Marie et Julie jouent ensemble. Le matin, ils jouent à touche-touche et l’après-midi au football. Une bagarre éclate entre Rémy et Julie à la récréation de l’après-midi car Rémy marque un but que Julie conteste. Jean-Marc soutient Julie et déclare qu’il y a eu une faute avant le but. Marie remarque qu’ils sont tous en train de s’énerver et décide d’aller chercher les conciliateurs.

Les conciliateurs vont les aider à trouver des solutions.

– Que s’est-il passé ?

Rémy répond : J’ai marqué un but et Julie le conteste. Jean-Marc prétend que j’ai fait une faute.

Julie répond : Je suis tombée parce qu’il m’a bousculée pour marquer son but.

Jean-Marc répond : J’ai vu que Rémy avait fait une faute.

– Qu’as-tu ressenti ?

Rémy répond : Je suis joyeux d’avoir marqué, triste et en colère à cause de Julie.

Julie répond : Je suis triste et j’ai eu peur d’être blessée.

Jean-Marc répond : Je suis triste pour Julie et en colère contre Rémy.

-As-tu écouté tes amis ?

Ils répondent oui.

-Avez-vous envie de recommencer à vous bagarrer ?

Ils répondent non.

– Que proposez-vous comme solution ?

Jean-Marc propose d’appeler un autre enfant pour devenir arbitre.

Julie et Rémy acceptent.

Ils vont ensemble décider d’appeler Inès.

 

Distribution des rôles :

Rémy : Maxime

Jean-Marc : Pierre

Julie : Sylvana

Marie : Stessy

Conciliateur n°1 : Erwyn

Conciliateur n°2 : Théo

Inès : Tatiana

Les autres joueurs de football : Corentin, Alicia, Kamron ;

Ce scénario a été écrit par les élèves de 4e 5e  et 6e de Monsieur Nicolas de l’école de Momignies.

 

Un conflit entre Alexis et Jessica.

Ils sont frère et sœur.

Ce matin, Jessica et Alexis se lèvent.

Jessica s’habille dans sa chambre et Alexis dans la salle de bain.

Ensuite, ils descendent tous les deux pour aller prendre leur petit-déjeuner.

Ils partent ensuite à l’école.

Arrivés à l’école, ils vont poser leur cartable dans leur classe respective et ils rejoignent ensuite leurs camarades dans la cour de récréation et jouent tous ensemble à touche-touche.

Alexis n’aime pas se faire toucher et dis à Jessica qu’il ne veut pas jouer à ce jeu. Jessica se met en colère et se met à frapper son frère.

Romuald, Sarah et Tatiana les séparent.

Romuald, Sarah  et Tatiana prennent leur rôle de conciliateur et demandent à chacun :

– Que s’est-il passé ?

Jessica : Je l’ai frappé parce qu’il ne voulait plus jouer.

Alexis : J’ai été frappé par ma sœur parce que je ne voulais plus jouer.

– Qu’as-tu ressenti dans ton cœur ?

Alexis : Je suis triste, j’ai peur et je suis en colère.

Jessica : Moi je suis en colère contre moi-même et je suis triste de l’avoir frappé.

– As-tu écouté ton frère et toi, as-tu écouté ta sœur ?

Jessica : Oui.

Alexis : Oui.

– Avez-vous envie de recommencer ?

 

Ils répondent non et ils vont donc chercher une solution.

 

-Que proposez-vous comme solution ?

 

Alexis propose que chacun joue de son côté et Jessica accepte et demande pardon à Alexis qui le reçoit.

 

Chacun décide de jouer de son côté et de s’excuser.

 

Distribution des rôles :

Jessica : Cynthia

Alexis : Lucas

Romuald : Alexis

Sarah : Zoé

Tatiana : Julie

Les autres enfants qui jouent à touche-touche : Dean, Déborah, Louna, Louise, Ethan et Donovan.

l’asbl ACYRES met en exergue lors des modules d’animations, l’importance de l’expression sous toutes ses formes.

 

Suite au module d’animations pour le mieux-vivre ensemble, Madame Christelle et ses élèves de première année de l’école communale de Sivry s’investissent pour écrire une histoire commune en utilisant la méthodologie de la carte mentale. Quelle admirable motivation!!

 

L’asbl Acyres travaille la compréhension des émotions grâce à l’art abstrait, les enfants le comprennent l’interprètent et deviennent des artistes!

Les élèves de l’école communale de Sivry vous présenteront le 2 décembre leur film sur

l’art les émotions et l’imagination collective!

En voici quelques extraits!

A l’école communale de Sivry, les élèves de madame Aurore,développent leur esprit critique, analysent et réagissent en sensibilisant d’autres personnes par cette histoire sur la différence!  Venez visionner leur film le 2 décembre 2017 à l’école.

Juste pour le rire et la bonne humeur!

Apprendre, s’exprimer et s’amuser c’est assuré à l’école communale de Sivry!

D’autres extraits vous seront proposés au cours des jours suivants

Un module d’animations réalisé par Madame De Wee en classe pour favoriser la non-violence par la citoyenneté, met en exergue la différence entre la communication et l’information. L’impact de la publicité sur le relationnel des enfants se ressent dans leur vie de tous les jours. En avoir conscience permet à chacun de développer son esprit critique.  Pour se module nous travaillons en collaboration avec « journaliste en classe »

 Madame Bastin et ses élèves de la sixième primaire de l’athénée de Chimay passent de la théorie à la pratique.

Après avoir découvert le métier de journaliste grâce à l’intervention de Madame Bruyr « journaliste pour l’avenir » nos jeunes s’adonnent joyeusement à la rédaction d’articles.

Découvrons leurs sujets:

La permaculture à l’Athénée Royal de Chimay.

A l’Athénée Royal de Chimay, la section primaire enfile ses bottes chaque jeudi.

Daddy, un jeune retraité bénévole,transmet sa passion aux élèves par différents travaux pratiques : travail de la terre, semis, arrosage, désherbage et tout cela dans l’esprit de la permaculture.

 

Mais qu’est-ce que la permaculture ? Le concept de la « permaculture », c’est un potager qui imite un écosystème en équilibre où les légumes se ressèment à leur gré, où tout pousse dans une joyeuse pagaille …

La permaculture se pratique sur des buttes de terre. On ne doit jamais retourner le sol. Si on voit une herbe indésirable, on la retire, mais elle est compostée sur place !

Les légumes sont cuisinés pour les repas de l’école mais ils sont également vendus le jeudi à la fin de la journée jardinage. D’autres, sont conservés pour récolter leurs graines pour les replanter l’année suivante. Il faut également savoir que durant les vacances, des enseignants, des parents, des enfants viennent chaque semaine afin d’entretenir les cultures.

A l’Athénée Royal de Chimay, les petits jardiniers ont de la chance de pouvoir cultiver des melons, des aubergines, des tomates, du raisin dans les grandes serres mises à leur disposition.

En effet, la section primaire a pu bénéficier des infrastructures existantes appartenant auparavant à l’école d’horticulture provinciale.

Mme Ballieux, une enseignante du primaire, a donc eu l’idée d’exploiter ces serres.

Si vous avez envie de voir les élèves à l’ouvrage : rendez-vous sur la page Facebook « le potager de l’ARC ».

 

L’Athénée répand la terreur dans Chimay.

Ce 20 octobre prochain, à partir de 18h30,  l’Athénée Royal de Chimay section fondamentale en collaboration avec le secondaire organisera leur 10ème  marche Halloween.

A l’aide d’un plan, vous serez guidés dans la ville où vous rencontrerez des étranges créatures. A votre retour, une petite restauration ainsi qu’un bar vous attendront. Des tirages au sort termineront la soirée afin de remporter de magnifique paniers garnis.

Pour 250 € par personne, l’accès à la marche ainsi qu’une soupe  permettront aux élèves de 6 éme année de récolter des fonds afin de  financer une semaine d’activités pédagogiques.

 

Une autre thématique travaillée par l’asbl ACYRES est le patrimoine sous toutes ses formes.

Les élèves de l’école communale de Sivry, accompagnés de leurs professeurs ont pu profiter d’une collaboration entre l’asbl ACYRES et le Château de Chimay.

Pour se découvrir une utilité sociale dans sa région, il faut commencer par la comprendre.

Le passé crée notre présent, nos enfants grandissent en s’informant!

Il est important de:

 

-Découvrir en s’amusant ce que signifie le patrimoine commun.

 

 

-De mieux comprendre en s’amusant et en manipulant

-D’être émerveillé par la beauté héritée de notre passé

-Et enfin de partager des moments de convivialité pour renforcer l’amitié!